Illustrateurs

Isa Lyon

Après avoir dessiné dans les marges de ses cahiers d’école, gribouillé avec passion sur le carnet du téléphone, appris la magie des couleurs aux BEAUX ARTS, c’est  avec un enthousiasme débordant qu’Isa Lyon illustre aujourd’hui les mots d’Élisabeth.
«Ma ville à moi» est son premier album.

Maman de deux jeunes garçons, Isa sait capter leurs moindres émotions. Pleine de vie et pétrie de sensibilité, elle traduit haut en couleur les mille subtilités d’un quotidien bien rempli. Accrochée à un large sourire qui la protège et l’illumine, elle traverse la vie éclairée par cette lumière.

Sébastien Guandalini

Sébastien Guandalini : Sculpteur Métal
A la suite de ses études en communication visuelle (Académie Charpentier – Paris), aiguisé d’une fervente envie de travailler le volume au travers le métal, il suit une courte formation au sein d’une entreprise de serrurerie (Limours – 91). Après avoir travaillé une dizaine d’années en agence de communication, il s’installe à Rennes en 2000 en tant qu’artiste indépendant. Depuis il partage son emploi du temps entre le graphisme et cette forme d’expression libre sans prétention culturelle et sans démarche intellectuelle pré-établie.

Proche de l’art “brut”, son travail artistique s’impose comme un besoin de s’entourer, de se créer son propre univers :  personnages ou objets familiers… C’est un jeu d’improvisation, de rencontre et de récupération. Il se nourrit du monde qui l’entoure et des stéréotypes qu’il peut parfois nous offrir. Transcrire, représenter et tourner en dérision notre quotidien, notre société, des souvenirs, des proches et mettre en avant le contraste entre toutes ces vieilles pièces abandonnées et la vie qui s’en dégage une fois assemblées et patinées. C’est aussi un refus du culte de l’objet neuf qui s’installe de manière ludique au travers mes réalisations.

Enfin, sa patte est sans doute la corrélation de son statut de graphiste associé à un éternel regard d’enfant, un mélange épuré de figuration, d’humour et d’humanisation. Presque un jeu, un défi et tenter de rendre toutes ces œuvres presque vivantes, pour se retrouver toujours entouré de leurs présences.

Sophie Lepinasse

A quoi ça rime d’avoir 36 ans, d’être formatrice et chargée de communication dans l’enseignement supérieur, d’avoir suivi des études aux beaux arts en se spécialisant dans le design, de s’être frottée ponctuellement à la scénographie de théâtre, de flirter maternellement avec l’édition jeunesse, de goûter à la photographie, de m’étourdir au flamenco, d’être fidèle à la mer et de m’improviser illustratrice ??
Non mais à quoi ça rime ?!!

Sandrine Ramond

illustr-sandrine

Une jeune maman de 30 ans de petit Jules (4 ans) et Youna (7 ans) qui ouvrent tout grand leurs yeux sur le monde, comme les tendres personnages de l’ouvrage.
Sandrine a de l’or dans les mains, mais aussi de l’étain pour faire des miroirs du verre coloré, de la peinture et une infinie tendresse au bout du crayon. Elle emprunte à la nature des couleurs qu’elle sait lui rendre et garde au fond du cœur une immense palette de sourires et de fraîcheur.

Aude Leriquier

Une sensibilité à fleur de peau, un sens de la perfection devenu rare, une originalité au goût très sûr, voici en quelques mots un concentré de talents réunis en cette jeune illustratrice de 26 ans.
Malouine diplômée d’arts plastiques, formée au dessin et à la couleur, créatrice multiforme, amoureuse des matières, des jeux de contrastes et de lumière, Aude se plaît dans l’univers des enfants dont elle pénètre, tout en douceur, l’atmosphère fraîche et tendre.
Prompte à l’émerveillement, elle est résolument tournée vers le bonheur et la sérénité.

Loïk Josse

est sculpteur, plasticien, fondeur de bronze, outilliste, rêveur polymorphe…
Sa démarche plastique, pour une part, tente de traduire les formes et les volumes par des lignes et des tensions de surface. Toujours à la recherche de l’équilibre entre sensualité et force d’expression, il transmet à ses sculptures ce supplément d’âme, ce «je ne sais quoi» qui ferait dire : «Il ne leur manque que la parole»…

Frane

L’Argile vit dans les profondeurs mystérieuses et souterraines de notre belle planète.
Elle semble raconter son histoire.
Près d’elle, je me suis installée, comblée par le silence et la complicité qui s’est instaurée entre nous.
Elle me raconte… Je lui raconte… nos vies humaines d’hommes, de femmes, nos quêtes de partage et d’ amour, de beauté, de tendresse, de lumière…
Je la touche… Elle me touche.
Chaleur… humidité… font naître la sensualité. Jouit-elle de la douceur de mes mains ? Elle est vivante.
Une intuition profonde me donne à penser que l’argile est parmi les éléments portant la mémoire des Mondes.

Joëlle Mégret

La beauté de la nature, vierge de toute empreinte de l’homme, ou façonnée par lui, me fascine et me transporte.
Tout est lumière et vibration.
Dans les couleurs et dans les formes, je lui redonne un peu de ma vie à travers ses propres éléments : le bois et les soies du pinceau, les pigments des végétaux ou des habitants de la terre.
Le coeur, l’amour et la main font le reste…